Soumission – Michel Houellebecq

61aNyd1IbFL.jpg

J’ai lu « Soumission », de Michel Houellebecq. Je l’ai même lu jusqu’au bout, bien que l’ennui m’ait prise très vite, ne me quittant qu’aux instants de colère pour cet auteur qui, endossant le costume du narrateur, sorbonnard spécialisé dans l’œuvre de Huysmans, en profite pour en asséner les références histoire de nous prendre pour des incultes. Comme moi-même je ne connais que très peu Huysmans, j’ai compris, après quelques rapides retours vers cet esthète de la décadence, à quoi Houellebecq prétendait nous amener. Le personnage principal de « A rebours », après une vie agitée, se retire dans une petite demeure avec les objets qu’il chérit. Huysmans né en 1848, se tint près de Maupassant, de Zola puis s’en détourna pour une vie spirituelle monastique. Bon. Ce n’est pas notre affaire, mais ça explique peut être ce choix, si j’ai bien saisi.

Nous suivons donc François, égotique, sexiste, raciste et pathétique, dans un Paris converti à la politique islamiste en ce qu’elle représente de plus régressif, sauf pour quelques intellos qui aménagent un peu tout ça. Il est obligé de prêter allégeance à cette religion afin de garder son statut de professeur, pour lequel son intérêt principal semble réduit à celui de se taper quelques étudiantes (et ça, c’est pas défendu, apparemment, enfin pour les mecs, bien sûr). Dépressif, il s’y emploie pourtant avec autant de zèle que les prostituées dont il semble apprécier la compagnie en quelques scènes pornographiques sans intérêt, décrites ici de façons crues, vulgaires et parfaitement inélégantes.

L’auteur prouve encore ici sa malhonnêteté intellectuelle, oubliant les forces qui auraient pu s’opposer au scénario, progressistes, féministes et laïques. Il utilise et justifie ici la peur de l’Islam à partir de fantasmes éculés. Mauvais polémiste, il n’hésite pas à faire des amalgames dignes de cafés du Commerce, dans ce qu’il voudrait décrire comme pérégrinations spirituelles et recherche de sens. Raté ! On se perd, de plus dans l’écriture de Michel Houellebecq tant les phrases sont longues et les redondances fatigantes.

Ça se termine en eau de boudin, puisque ce faux philosophe manque évidemment de conviction personnelle, et même d’imagination !

J’ai du mal à vous proposer un petit air qui ira bien avec l’indigeste lecture. Alors, pour faire passer, écoutez-donc ce petit Brassens : « Le mécréant » !

Georges Brassens – le mécréant

BRASSENS.jpg

3 commentaires sur “Soumission – Michel Houellebecq

Ajouter un commentaire

  1. Bien sûr, quelle grossière erreur !
    Comme je l’ai dit, j’ai aimé le début de l' »insoutenable légèreté de l’être » mais je l’ai abandonné à mi-lecture. A relire peut-être car il y a des périodes où l’on est plus réceptifs que d’autres. A suivre …

    J'aime

  2. Nous sommes d’accord, chère lectrice. Sauf que cette « insoutenable légèreté de l’être », est un roman de Milan Kundera. Je vous pardonne cette attribution, en précisant toutefois que Milan Kundera est un auteur que j’aime beaucoup, loin du guignolesque Houellebecq.

    J'aime

  3. Après « l’insoutenable légèreté de l’être » (début très intéressant et bien écrit) j’ai abandonné ma lecture au milieu du récit. Surprise par les critiques qui faisaient tant d’éloges à ce roman, j’en est déduit que je devais être inculte. Deuxième tentative avec « les particules élémentaires » pour un même constat : un auteur qui se complaît dans le voyeurisme (côté sexe bien entendu sans aucune élégance de vocabulaire ou de style).
    Alors … pour « Soumission » … je me suis soumise à l’ignorer ! Mais là encore, que d’éloges !
    Je ne comprends pas que ce Houellebecq soit autant reconnu dans le monde littéraire. Pour moi c’est un mauvais polémiste qui ne juge même pas nécessaire d’expliquer le fond de ses idéees.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :