Le dernier des nôtres, Adélaïde de Clermont-Tonnerre

thPZ8B8SGI.jpg

Affligée, suis-je ! Qu’on ait donné un prix (grand prix du roman de l’Académie Française, s’il vous plaît) à ce galimatias prétentieux et inefficace me dépasse complètement. Rien de plus qu’une bluette dans le Manhattan des années 70, avec la prétention de faire vibrer les lecteurs avec du ressassé, des stéréotypes mal maîtrisés, des clichés et des références assénés. .. L’intrigue, de plus, est rocambolesque et mal ficelée.

Voyons plutôt : Werner, fils d’Allemand, à l’ambition démesurée, séducteur misogyne, mère morte dans le bombardement de Dresde, est peu crédible et pas sympa du tout. Et la pauvre petite fille riche d’un financier influent et d’une rescapée des camps de concentration, qui peint des pénis dans l’atelier d’Andy Warhol, non mais, je le crois pas !

Avec ça, mystères familiaux se croisent dans d’improbables rebondissements, des allers et retours entre la situation en Europe en guerre et celle de Manhattan, frivole et créatrice, des années 70. Ainsi croise-t’on Jimmy Hendrix, Joan Baez et Jim Morrison, réduits aux rôles de figurants inutiles, et même ce bon Donald Trump, qui vient serrer la main de l’héritière, c’est vous dire dans quel climat de prétention Madame Adélaïde nous sert sa littérature…

Alors, avec ça ? le bruit des bottes ou celui de la guitare de Jimmy ?

Finalement, j’opterai pour cette très belle chanson de Boris Vian, interprétée par Joan Baez

A tous les enfants

thZ2QH36CV.jpg

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :