Il reste la poussière, Sandrine Collette

telechargement-21

Sombre et violente, en trois cents pages de cruauté rustique, l’histoire se déroule dans les terres sèches qui la méritent. La steppe est balayée par le soleil brûlant ou par le vent glacé, et le monde meurt ici, dans la poussière qui le recouvre, car les petits élevages cèdent leur place aux grands domaines.

 

telechargement-22

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :