Ce sera une bonne année !

20171229_164418J’ai d’excellentes prévisions pour 2018. J’en suis sûre, ça va être une bonne année pour tous. Le vin sera excellent et il y en aura pour tout le monde, si on veut bien partager, bien sûr. Nul doute que les chiffres du chômage se mettront à baisser dès le premier janvier et que les despotes imbéciles cesseront vers le quinze fevrier d’envoyer des missiles par ci par là. Chez Loréales se prépare un onguent miracle pour toutes les vieilles peaux, garanti non-testé sur les tortues, les shar-peis et autres amis les bêtes. Ce qui reste des pauvres abeilles vont faire plein de petits et tous les pandas du monde se réjouissent déjà des naissances à venir. On aura cessé d’asséner aux écoliers que « c’est le masculin qui l’emporte » (même si ça restera vrai encore pour un moment). Les petits morceaux de plastique bleu, gold, platinium, frémiront de joie, avec ou sans contact du côté de l’Avenue Montaigne et chez les Mousquetaires de la distribution, dans leurs commerces qui profitent à tous. On va se régaler et tous les matins on pourra déjeuner en paix. André Rieux va partir en retraite au mois de février avec Michel Houellebecq, en Patagonie, (Arthur les rejoindra en avril, il profitera de son temps libre pour apprendre à lire) et on pourra accueillir décemment, avec les économies réalisées, une bonne partie de la misère du monde. Le surplus, on le donnera à BienfaiteursansBornes pour éviter les embouteillages à Calais.

2018, ça va être bien ! En plus, on va guérir, c’est sûr. Bonne santé à tous !

Léo Ferré nous avait déjà promis la mer à deux pas de l’étoile, l’hiver avec des cigales, tous nos discours finiront par « Je t’aime »… La chanson, composée en été 1959, fut interprétée à la radio en septembre, puis en 1961 au théâtre de l’Alhambra. 

 

 

2 commentaires sur “Ce sera une bonne année !

Ajouter un commentaire

  1.  »  » O toi Janvier le plus beau ! « , écrit Nietzsche, à Gênes, en  1882. La formule figure en exergue du livre IV du Gai Savoir, intitulé  » Sanctus Januarius « . C’est là que naît, première pensée de l’année, le grand  » oui  » à la vie, l’amor fati capable de mettre fin à l’engeance des récriminations grincheuses, macérations inutiles et ressentiments nauséeux.  » Je veux, en n’importe quelle circonstance, n’être rien d’autre que quelqu’un qui dit oui « . Tiré de R-P Droit, Le Monde du 22-12-17 à propos du livre de S Floccari : N et le nouvel an. très belle année donc !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :