L’arracheuse de dents – Franz Olivier Giesberg

.l-arracheuse-de-dents.jpg

Je n’avais jamais ouvert un de vos livres, mais je suis vraiment heureuse d’avoir lu « L’arracheuse de dents ». Franz-Olivier Giesbert, merci pour cette fresque historique délectable. Je me suis régalée avec ce pavé, histoire burlesque, lyrique, pétulante, scandaleuse… Vous m’avez fait réviser tous les cours d’Histoire de bien meilleure façon que Maurice Druon ou Max Gallo !

Bon, c’est vrai, j’ai eu l’impression que vous en rajoutiez un peu trop, mais il faut pardonner, vous écrivez si bien.

Lucile, petite Normande pas sage, devient dentiste sous la Révolution française, et l’époque semble faire souffrir toutes les gencives et mâchoires illustres, en commençant par Robespierre, Louis XVI, Lafayette. Elle soigne tout ce beau et vilain monde, mais elle ne s’arrête pas là. Elle entraîne le lecteur dans moult aventures débridées (sic), traverse les océans (le colonel Custer a bien mal à ses crocs, lui aussi), devient espionne, lutte contre le commerce des esclaves et pour la cause des Indiens et, avec ça, fait preuve d’un tempérament amoureux, n’hésitant pas à profiter du plaisir de la « chosette » pour en tirer bénéfices et informations, se distrayant avec des partenaires variés : jeunes, vieux, ratés ou hommes de pouvoir. Elle est futée, têtue, sensuelle, sans pitié. C’est un personnage haut en couleurs, avec un appétit de la vie hors du commun. On ne s’ennuie pas avec Lucile ! L’auteur nous raconte cette vie avec talent, prétextant la découverte par le narrateur des mémoires de Lucile Bradsock, son aïeule. Celui-ci, nous dépeint une grande période de l’histoire, dans toute sa violence et ses erreurs. Le regard acéré porté sur les hommes et les événements rendent cette lecture passionnante grâce à une belle écriture.

A l’occasion, tiens, un petit clin d’œil à un formidable dentiste, d’une autre époque mais si proche, par sa joie de vivre, de notre héroïne. Henri Salvador reçoit dans son cabinet Ray Charles, aussi amoureux de la vie.

Henri Salvador – Le blues du dentiste

thNBQG5XEY.jpg

 

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑